Création musicale
MAR 31 JAN 2017 - 20h30

Pascal Amoyel

Le jour où j'ai rencontré FRANZ LISZT
+ Conservatoire Caux Seine
► Durée : ~1h20 / Tarifs : 19 € / 16 € / 5 € (-10 ans) / Passeport Curieux
CÔTÉ PRESSE
Éblouissant
LE PARISIEN
Un envoûtant récit poétisé de la vie de Liszt. Magique
LE FIGARO
Un hallucinant art de la scène
LE MONDE
Ébouriffant
LE CANARD ENCHAÎNÉ

On dit souvent que la vie de Franz Liszt est un roman…
Celui qui fut la première grande « star » de l’histoire, virtuose adulé à travers toute l’Europe, inventeur du récital, séducteur aux mille conquêtes et fervent croyant, fut aussi le compositeur le plus visionnaire de son temps, encore bien méconnu aujourd’hui. C’est en pleine gloire qu’âgé de 35 ans, il surprend le monde par une décision qui bouleverse son existence…
Sur des musiques de Bach, Mozart, Beethoven, Chopin, Schumann, Liszt…, c’est avec un regard émerveillé d’enfant que Pascal Amoyel nous convie à rencontrer « son » Franz Liszt… Le public voyage à leurs côtés dans un spectacle à la forme unique mêlant musique, théâtre et… magie. Une création musicale d’une rare intensité !

www.pascal-amoyel.com/fr/

Écrit par : Pascal Amoyel
Mis en scène : Christian Fromont
Création lumières : Philippe Séon
Avec le soutien de la Spedidam et de l’Adami.

Discographie :
Dmitri shostakovich, harmonia mundi
Olivier greif – pascal amoyel, triton
Franz liszt editions la dolce volta
Alexandre scriabine, éditions calliope, distribution harmonia mundi
Frédéric chopin, éditions calliope, distribution harmonia mundi

2e partie
Conservatoire Caux Seine
SCHUMAN, QUATUOR POUR PIANO
Le quatuor illustre la singularité d’un créateur tourmenté qui s’est toujours senti duel, divisé entre des contradictoires auxquels il attribuait même une existence autonome. Avec une créativité et un panache conquérants, Schumann surmonte ici ses déchirements en offrant à chacune de ses natures antagonistes un accomplissement maîtrisé.
www.conservatoire-cauxseine.fr/
Quatuor pour piano (trio à cordes + piano) de Robert Schumann, en mi b Majeur, opus 47, (1842)
Violon : Tristan Benveniste
Alto : Eric François
Violoncelle : Thibault Leroy
Piano: Karen Walczak – Le Sauder

Durée : ~ 30min